Google : intelligence artificielle, efficacité réelle ? Depuis quelques jours Google a innové en injectant de l’intelligence artificielle dans son algorithme.

Nous connaissions déjà Google Suggest qui nous fait gagner du temps lors de nos recherches. Vous avez désormais pris l’habitude qu’au fur et à mesure d’une saisie de requête Google complète automatiquement votre demande en proposant les requêtes liés les plus populaires. Il s’agit de ce que l’on appelle la prédiction des recherches.

Désormais le moteur de recherche n°1 va aller plus loin. Alors que la prédiction des recherches renvoie des réponses en complétant votre saisie par les recherches stockées dans la mémoire du moteur, maintenant il va renvoyer des réponses en fonction de son interprétation. En effet, grâce à son système d’apprentissage (Intelligence Artificielle) Google sera capable d’envoyer des réponses basées non plus sur la quantité des recherches liées à l’expression tapée mais sur l’intention de l’internaute. Cela concerne les recherches sur des requêtes initialement considérées comme incompréhensibles.

Par exemple, si nous étions il y a 10 ans et qu’un internaute tape « Barrack » Google et les autres moteurs de recherches auraient renvoyé des réponses basées sur le mot clé exact. Autrement dit, il aurait cherché toutes les pages contenant le mot clé pour les afficher dans ses SERP (Search Engine Results Page – page affichant les résultats de recherches).
Si Google Rank Brain avait existé à cette époque, les réponses auraient pu être des pages traitant des présidents des Etats-Unis, ou celles parlant de l’histoire des Premières Dames alors même que dans le texte figure peu ou pas le mot « Barrack ».

Google Rank Brain sera également capable de mémoriser et d’apprendre des recherches au-delà du « simple » stockage des historiques de recherches. Autrement dit, il dépasse la démarche purement quantitative pour des choix plus qualitatifs.

Selon le leader des compagnies de Mountain View, cela ne concernerait qu’environ 15% des requêtes. Ceci étant, sachant que Google enregistre 100 000 recherches par seconde, soit plus de 8 milliards de recherches par jour, 15% c’est beaucoup !

Reste à voir maintenant dans le temps si ce nouvel algorithme est réellement efficace et apporte un réel plus par rapport à aujourd’hui. Nul doute car l’objectif de Google est d’accroître l’Expérience Utilisateur des internautes avec une pertinence plus pointue. En tout cas cela va modifier, a termes, de façon conséquente les techniques actuellement utilisées par les professionnel du référencement.

Car les professionnels du SEO sont unanimement d’accord pour considérer Google Rank Brain comme étant dans le top 3 des critères (il en existe plus d’une centaine jalousement gardé par le moteur de recherche) qui détermine le classement d’un site dans ses SERP.